Autour de l’Avenue de l’Observatoire

Esquisse du cabinet d’architecture B-Cube, image non contractuelle.

Un learning centre partagé entre l’Université et l’ENSMM

Jusqu’à présent, le campus BouloieTemis se caractérisait par un « zoning » disciplinaire avec des étudiants témoignant d’un quotidien souvent limité au bâtiment de leur UFR et à la bibliothèque y étant associée. C’est précisément pour décloisonner les disciplines que l’ENSMM, l’UFR Sciences et Techniques et l’UPFR Sports se sont associées pour créer un Learning Centre, ouvert à tous leurs étudiants.

Installé au sommet des Terrasses, ce futur pôle structurant du campus remplacera la bibliothèque Claude Oytana (Sciences et Sports), totalement réhabilitée pour l’occasion. Le site offrira 300 places assises (contre 200 précédemment), des salles de travail en groupe, des boxes individuels, un hall d’exposition…

Un Openlab mêlant recherche et innovation industrielle

Outre ces équipements courants dans une bibliothèque universitaire, le Learning Centre accueillera un Openlab de près de 200 m² avec des imprimantes 3D, une découpe laser et une salle d’immersion en réalité virtuelle. Cet espace de création et d’invention visera notamment à développer le coworking entre étudiants encadrés, chercheurs et entreprises. De quoi susciter des échanges entre la recherche et l’innovation du tissu industriel présent sur la technopole Temis.

La construction du Learning Centre, pour un montant de 3,57 M€ HT, sera pilotée par le Grand Besançon. Sa livraison est prévue à la rentrée 2023. De leur côté, les magasins de stockage des ouvrages sont rénovés par l’Université. Cette opération (1,6 M€ TTC) fait l’objet d’un soutien du plan France Relance*.

*France Relance est un programme de 100 milliards d’euros du Gouvernement soutenu à hauteur de 40 milliard par l’Europe qui vise à relancer l’économie et d’obtenir des résultats en matière de décarbonation, de reconquête industrielle et de renforcement des compétences et des qualifications sur l’ensemble du territoire.


Jardin de lecture : étudier ou se détendre, pourquoi choisir ?

Si le Learning Centre favorisera les connexions entre disciplines universitaires, son Jardin de lecture favorisera, quant à lui, les rencontres entre étudiants.

Ouvert en 2023, cet équipement commun à plusieurs UFR répondra aux attentes des étudiants, en manque de lieux de vie ouverts, d’après les enquêtes menées auprès d’eux. Avec des tables, une quarantaine de places connectées et un espace ombragé, le Jardin offrira un cadre convivial, permettant à la fois d’étudier et de se détendre. Et, contrairement à une bibliothèque classique, il permettra d’échanger à voix haute avec ses voisins ou de grignoter en travaillant.


Plus de 6 millions d’euros pour la rénovation-extension de l’UFR droit

Futur bâtiment de l’UFR Droit – © Esquisse DR /Cabinet Milani Beaudoin

L’opération était attendue de longue date : le bâtiment de l’UFR Sciences Juridiques, Économiques, Politiques et de Gestion bénéficiera d’une rénovation spectaculaire. En effet, l’amphithéâtre Gaudot sera rénové et le « bâtiment central » rehaussé d’un étage. Cette extension verticale permettra de démanteler de vieux préfabriqués, dans lesquels avaient lieu des cours. Ce choix architectural évitera aussi l’artificialisation des sols alentour.

Dans cet esprit, la démolition des préfabriqués permettra de retrouver des surfaces de prairie, et les espaces extérieurs seront requalifiés avec la création d’une trame boisée. Le chantier, conduit sous maîtrise d’ouvrage du Grand Besançon, représente un investissement de 6,34 M€ HT. Livraison prévue
fin 2023.


L’ISIFC : des sites neufs et mutualisés avec les UFR voisines

L’ISIFC – l’école d’ingénieurs de l’Université, basée à Temis – forme des ingénieurs spécialisés dans les dispositifs médicaux. Des profils ultra-recherchés, puisque 94 % des diplômés trouvent un emploi deux mois après leur sortie d’école.

Pour répondre à cette forte demande, l’ISIFC verra sa surface doubler à la rentrée 2023, grâce à de nouveaux locaux, ouverts sur le campus Bouloie-Temis. L’école – qui accueille près de 150 élèves par an – pourra alors progressivement augmenter ses effectifs, avec l’objectif de les doubler à terme.

© Esquisse DR/Cabinet Coulon architecte

Amphithéâtre modulable

Ces nouveaux locaux, s’étendant sur 1 500 m2, disposeront notamment d’un amphithéâtre modulable de 150 places (370 m2). Encore très rare en France, cet équipement permettra de passer de l’enseignement magistral au travail en groupe, lors du même cours.

Dans une logique de mutualisation, cette salle sera ouverte aux autres composantes de l’Université. En retour, certains des cours et TD de l’ISIFC seront accueillis dans des salles de l’UFR Sciences et Techniques
ou au CeLaB (cours de langues). Répondant aux critères du label effinergie+, cette première tranche de construction de l’ISIFC représente un investissement de 5,75 M€ HT. Elle est pilotée par le Grand Besançon, tout comme la deuxième tranche d’un montant de 3,4 M€ HT, avec une livraison prévue en 2024.


Une place centrale, nouveau cœur du campus

© Altitude 35

Pour rythmer la vie étudiante sur le campus, de nouveaux lieux de rencontres seront créés à la croisée des flux naturels. Le plus emblématique d’entre eux sera la place centrale, aménagée de part et d’autre de l’avenue de l’Observatoire. Remplaçant notamment un parking sauvage, cette esplanade sera bordée par de nombreux lieux-clés : la Maison des étudiants, le Li(VE) (voir ci-dessous), le restaurant et la bibliothèque universitaires Proudhon et le Learning Centre. Son rôle sera aussi de tisser des liens entre les parties sud et nord du campus.

Représentant un investissement de 1,2 M€ (maîtrise d’ouvrage : Grand Besançon), ce nouveau cœur vibrant du campus accueillera des gradins, de nouvelles plantations, ainsi que Les cercles lieurs, une œuvre d’Olivier Vadrot, installée dans le cadre du 1 % artistique… The place (centrale) to be, dès sa livraison à la rentrée prochaine.


Le (Li)VE, un nouveau lieu de vie convivial et solidaire

© La Fabrike

La modernisation du campus Bouloie-Temis sera aussi marquée par une innovation sociale avec la réhabilitation des anciens bureaux du Crous, transformés en un lieu de convivialité et de solidarité,
porté par et pour les étudiants : le (Li)VE (lieu de Vie Étudiant). Livré en 2023, il représente un investissement de 1,6 M€ HT (maîtrise d’ouvrage : Crous).

Complémentaire à la Maison des Étudiants voisine, il accueillera un espace de convivialité, un atelier de customisation Do It Yourself, des locaux pour les associations, ainsi qu’une épicerie solidaire devenue indispensable comme l’a montré la crise sanitaire. Le (Li)VE apportera une réponse à la précarité des étudiants, en rendant accessibles aux plus démunis d’entre eux des produits alimentaires de base. Un
frein en moins pour mener à bien ses études…

Les partenaires du projet


Le dossier

Partie 1

Bouloie – TEMIS : la transformation commence

Add your description here…

Partie 2

Le front de la route de Gray

Add your description here…

Partie 4

L’ouverture sur TEMIS

Add your description here…